La montagne des cèdres

Au Liban, la mer et la montagne vont ensemble…Depuis le bord de mer, il suffit de se retourner pour en apprécier le relief et depuis les hauteurs, la vue sur la Méditerranée est toujours splendide.

Ce jour-là, Domy m’emmenait dans la montagne des cèdres de Dieu.

Dès que nous avons quitté Tripoli, la route s’est mise à grimper raidement avec de beaux lacets en épingle offrant des points de vue superbes.

Quelques dizaines de minutes plus tard nous avions déjà atteint 1000m et la vallée encaissée de la Qadisha taillait dans le paysage des à-pics vertigineux.

WP_20151030_11_40_11_Pro WP_20151030_11_56_03_Pro

WP_20151030_11_38_11_Pro WP_20151030_11_27_03_Pro

Des villages accrochés au pan de ses falaises apparaissaient au fil de la montée. De nombreuses maisons semblaient tenir par  je ne sais  quel miracle, de nombreuses églises – ici le territoire est chrétien- et des vierges jalonnent la route. Certaines, immenses sont plantés sur des hauteurs et l’on se demande quelle route emprunter pour s’y rendre…

WP_20151030_14_53_16_Pro

Bcharré

Vallée de la Qadisha

Le village de Bcharré à 1400m m’a impressionnée par sa physionomie, les petites ruelles étroites, les rues pentues, ses énormes églises et m’a touchée lorsque j’ai découvert la maison natale du poète Khalil Gibran, né ici en 1883. Il y a passé son enfance avant  de s’envoler vers les Etats-Unis vers 12 ans, est revenu étudié à Beyrouth quelques années pour définitivement repartir outre-atlantique. Il est enterré dans le village, près du musée.

WP_20151030_14_22_52_Pro

La route monte encore jusqu’à 1700m vers une station de ski réputée et surtout jusqu’à la réserve classée par l’Unesco « la montagne des cèdres de Dieu ». Les cèdres légendaires ont beaucoup souffert d’un abattage intensif et maintenant ne reste plus que quelques uns, disséminés par ci par là.

WP_20151030_12_44_57_Pro

Le plus ancien date de 5000 ans, difficile à imaginer un arbre plus vieux que n’importe quel vestige antique! Il y en a que quelques uns âgés de plus de 3000 ans, les autres ont quelques siècles voir 1 millénaire.

WP_20151030_13_26_23_Pro WP_20151030_13_24_38_Pro

WP_20151030_13_02_58_Pro WP_20151030_13_02_01_Pro

Le sentier dans la réserve est agréable pour découvrir ces beaux spécimens et il nous mène à celui appelé le cèdre de Lamartine en hommage au poète venu là pour soigner sa fille malade. De belles sculptures redonnent vie à l’arbre nu.

WP_20151030_13_17_52_Pro WP_20151030_13_19_01_Pro

Une petite pause pour goûter le célèbre manouché, galette comme une pizza garni de zaatar (thym et huile d’olive). C’est délicieux avec un jus de grenade frais ou avec l’Ayran, yaourt salé à boire.

WP_20151030_12_22_57_Pro

WP_20151030_12_09_18_Pro

Manouché au zaatar et fromage

WP_20151030_13_40_47_Pro

Ayran, yaourt légèrement salé.

  En redescendant de la montagne, nous étions attendus pas Toni qui devait nous faire visiter une exploitation d’olives et un pressoir à huile. C’est la période de la récole et partout on peut voir des gens dans les champs d’oliviers tapant pour faire tomber les olives.

WP_20151102_12_07_05_Pro WP_20151102_12_06_27_Pro WP_20151102_12_05_58_Pro WP_20151030_16_25_26_Pro

Nous avons donc pu découvrir toutes les étapes depuis le triage, le lavage, les immenses fûts où les olives restent en saumure plusieurs mois (pour celles qui sont destinés à la consommation), les pierres qui écrasent pour obtenir une pâte épaisse qui va être pressée pour en extraire l’huile avant d’arriver à la précieuse huile première pression à froid après plusieurs filtrage.

WP_20151030_16_14_19_Pro

WP_20151030_17_12_10_Pro

Meule de pierre

WP_20151030_17_15_59_Pro

La pâte est déposée sur des sortes de tamis

WP_20151030_17_16_53_Pro

Le pressoir où sont compactés des dizaines de tamis recouvert de pâte.

WP_20151030_17_50_29_Pro

Et enfin l’huile divine…

Nous sommes reparties avec 5 litres d’huile puis au moins 10 kg d’olives!!

5 Comments

  1. Sophie dit :

    C’est magnifique !!!! Cette montagne rocheuse est vertigineuse mais si belle,les cèdres magestueux et tu me fais envie avec tous ces fruits et aliments  » nature ».
    Quel pays, quelle histoire !!!!!!

    Merci de me faire rêver, car un tel voyage n’est pas dans un horizon proche pour nous.

  2. marie jo dit :

    marie jo
    c’est la 1ere fois que je découvre le travail fait avec les olives c’est très noble tes photos sont très belles

  3. charly dit :

    Je suis impressionné et tres touche par les statues dans le cedre…J’ai l’eau à la bouche en voyant ces « manouché », j’adore ca… Et toutes les photos dans l’oliveraie m’enchantent…j’aurais aimé en avoir une, c’est tellement noble, beau et delicieux…

  4. Denis dit :

    Nous sommes aux anges de découvrir ces images,l’orient est magnifique…Espérant que
    ce patrimoine sera préservé longtemps,et que l’humain reste fidèle a ses richesses dans ce lieu mouvementé.
    bises

  5. Claire dit :

    Bonjour Maman j’adore ces jolies montagnes ça fait rêver… Il ne me reste plus qu’aller découvrir tout ca avec toi 🙂 les champs d’Olivier ont l’air très beau aussi… C’est super de voir autant la mer et la montagne dans un si bel endroit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *